home

COMPLET – Rendez-vous en terre interdite ! Séjour en Corée du Nord

Devenir un témoin de l’Histoire, vivre une aventure dont le récit se transmet de génération en génération, traverser le miroir et évoluer dans un univers que l’on croyait disparu, pensez-vous que ce soit possible ?

À l’heure où le capitalisme sauvage domine le monde, où l’uniformité est la norme, le KISTC (Korea International Sport Travel Company) vous propose de vivre une aventure humaine exceptionnelle au cœur de la Corée du Nord.

Fondé sur des activités de loisir favorisant le contact avec la population, ce séjour d’une semaine,  limité à six participants, du 16 au 25 août, vous fera découvrir la vraie Corée, son peuple et son mode de vie :

Jouer au volley face à des plaisanciers sur une plage noire de monde, traverser la campagne à vélo, dîner dans un restaurant branché de quartier populaire ou sur le pouce en ambiance street food, et même, passer la soirée avec un écrivain coréen populaire.

En participant à ce voyage, vous intégrez un club de voyageurs parmi les plus fermés du monde et probablement le plus underground, celui de ceux qui ont vu la Corée authentique.

Pour participer à cette aventure unique, il vous faut postuler en envoyant votre demande à l’adresse suivante, accompagnée de votre CV ainsi que de votre lettre de motivation.

kitc.booking@yahoo.com

Ce voyage ne s’adresse évidemment qu’aux voyageurs  ouverts, aimables et désireux d’échanger avec les Coréens sans les juger.

Programme

Mercredi 

17h Départ de l’aventure à la gare de Pékin pour un périple en train couchette.

Le train couchette entre Pékin et Dandong

Jeudi

Arrivée au petit matin (7h00) à Dandong, capitale de la Corée chinoise.

DANDONG CARTE

Dans cette partie de la Chine, vit une « minorité » de 27 millions de locuteurs coréens. C’est le seul lieu au monde où vous pouvez voir des Coréens du Sud et du Nord échanger ensemble dans les cafés.

Pour traverser la frontière, il faut emprunter, à pied, le pont mythique qui sépare les deux nations. Certains ressentent la sensation particulière de vivre une scène de film d’espionnage des années 80, lorsque l’URSS  existait encore. Un moment fort !

Pont Chine Corée
Le pont où transitent les voyageurs et les marchandises sous embargo.

Dans ce second train, vous verrez les Coréens tels qu’ils sont et non comme les médias les défigurent. Grâce à nos deux interprètes, la durée du trajet et l’attraction que nous constituons aux yeux des voyageurs locaux, nous pourrons aisément entrer en contact avec la population.

TRAIN COREE 2
Le train dans lequel nous traverserons la campagne Coréenne du Nord au Sud
TRAIN COREE
L’attraction du wagon, c’est nous !

Cigarettes, alcool et bonne humeur sont d’excellentes clés de communication, et dès lors qu’on dispose de quelques dés, alors parfois, on peut vivre un moment magique avec quelqu’un qu’on ne connaît pas, dont on ne parle pas la langue et pourtant bien se comprendre et s’amuser.

Riches de nos rencontres fortuites, nous arriverons en gare de Pyongyang à 17h30 où nous rejoindrons directement l’hôtel.

Une fois reposés, nous sortirons dans le Pyongyang le plus méconnu des touristes, où se trouvent de nombreux restaurants à locaux qui ont ouvert depuis l’avènement du Maréchal Kim Jung-Un . Privilège éminemment rare, fil rouge de ce séjour, qui vous permettra de vous plonger dans la sociologie coréenne.

Ce petit plaisir, est comparable à celui qu’on prend sur les terrasses à observer les gens qui passent ou nous entourent. Ici nulle trace des acteurs et figurants que vous promettent la télé et vos proches, mais la vérité nue, celle des différents sociotypes de la classe moyenne coréenne, un vrai bonheur pour l’esprit, et pour les papilles.

Maxi buverie en compagnie d'ouvriers coréens. L'homme sur la photo a travaillé deux ans en Pologne sur les chantiers ou les médias les présentent comme des esclaves.
Soirée karaoké en compagnie d’ouvriers coréens. L’homme sur la photo a travaillé deux ans en Pologne sur les chantiers où les médias les présentent comme des esclaves.

restos noko

Après le repas, pour les plus courageux, nous irons à la fête foraine. Sous l’impulsion du Maréchal Kim Jong Un,  le pays s’est tapissé de lieux de loisirs accessibles à tous, même les plus modestes.

Le maréchal Kim Jung-Un, qui contrairement a moi, ne flippe pas dans les manèges.
Le maréchal Kim Jong-Un, qui contrairement à moi, ne flippe pas dans les manèges.

L’occasion de bien rire pour certains, pour moi d’avoir peur (dans les manèges), de profiter des confiseries trop sucrées et d’échanger des sourires complices avec les Coréens.

Vendredi

On démarre fort avec l’incontournable Palais du tir.

Au stand de tir extérieur - le plus fun - en Hiver
Au stand de tir extérieur – le plus fun – en Hiver

À Pyongyang, pour les infrastructures sportives, le gigantisme est la règle. Le stand dispose de nombreux jeux de tir vidéo amusants à souhait, ainsi que des pistes de tirs intérieures et extérieures.

Comme le stand est à l’usage des locaux, et que c’est un loisir qu’ils affectionnent, si l’on propose un petit tournoi aux membres du club ou aux vacanciers coréens, ils se feront plaisir de trouver des volontaires pour nous battre. L’occasion d’apprendre à rire de soi.

Le centre commercial

Contrairement aux mensonges colportés par les médias, il y a des centres commerciaux en Corée. Il y en a autant qu’ils arrivent à en avoir, car s’il n’y avait pas cet embargo criminel, il y en aurait beaucoup plus. Quoi qu’il en soit, en parcourant les rayons et les boutiques du centre commercial où les clients se bousculent, vous comprendrez ce qu’ils consomment, ce qu’ils aiment, et quelles sont les modes du moment. Car ils ont aussi leurs tendances en Corée.

Midi

Nous déjeunerons, soit dans le restaurant/self du dernier étage dont la salle principale est gigantesque et toujours comble, soit dans une rue de type street food dans laquelle viennent déjeuner les ouvriers et les employés à la pause du midi. Dans les deux cas, c’est un must !

street food

Après déjeuner, ambiance culture en rencontrant les artistes du Studio Mansuade, lieu où travaillent des milliers d’artistes. C’est là aussi un grand privilège, car nous verrons les superstars du studio, celles qui ont vu leurs œuvres exposées dans le monde entier.

Il y a notamment le père du Monument de la Renaissance africaine de Dakar, un homme d’exception dont les œuvres s’arrachent en Chine. Et plein d’autres artistes dont vous visiterez les ateliers et avec qui nous aurons, si nous sommes bons, des discussions passionnantes.

Le Rodin Coréen
Le Rodin Coréen

Son oeuvre !

Le soir après avoir dîné en ville, nous rencontrerons une personnalité coréenne du monde de la Culture, l’auteur de nouvelles publiées en France aux éditions Actes Sud. Nous pourrons échanger sur le mode de vie des Coréens, leurs aspirations, leur vision du monde.

Samedi

Départ pour la côte Est avec ses plages magnifiques et ses eaux transparentes. Cinq heures de routes non bitumées  au cœur de la campagne verdoyante de Corée. À la campagne, le surnom de la Corée – le pays du matin calme – prend tout son sens.

Après un pique-nique bien mérité, nous aurons le droit à une après-midi d’initiation au surf avec des professeurs coréens et hypothétiquement, des touristes locaux.

http://noko-redstar.com/surfing-korea-bienvenue-a-la-majon-surf-school/

Le soir, comme de nombreux touristes locaux, nous ferons griller nos poissons frais sur la plage, en compagnie de nos professeurs qui nous joueront les tubes coréens à la guitare. En Corée, 80 % de la population maîtrise un instrument de musique.

Dimanche

Dimanche est le jour de foule sur les plages de Corée, les familles investissent les lieux et les enfants jouent dans l’eau. Pour pleinement profiter de l’instant, nous pourrons nous balader librement sur la plage, pour observer comment se vivent les congés dans le monde socialiste.

Nous irons ensuite à la pêche avec des pêcheurs locaux, pour gagner notre pitance du soir.

À notre retour, nous affronterons les plaisanciers, souvent les plus jeunes, dans des parties de beach-volley. Avec nos physiques d’occidentaux, nous attisons naturellement la curiosité des badauds, qui rapidement se masseront autour de nous pour assister au match. Un moment particulièrement favorable au contact et aux échanges.

plage

Le soir, nous dînerons avec une personnalité surprise, au parcours passionnant et promesse d’une soirée mémorable.

Lundi

Finie la plage, place à la campagne sur laquelle les médias rapportent toutes sortes de légendes.

Après une longue route, place à la spiritualité avec une séance de méditation dans un temple bouddhiste vieux de 1 000 ans. Nous pourrons alors échanger avec le maître des lieux à propos de la compatibilité du Juche, la doctrine coréenne, et du bouddhisme.

Le-temple-Pohyon-corée-du-nord-2

Après un pique-nique au pied de cascades d’eau, en compagnie des touristes locaux, nous gravirons le mont Myohyang, montagne sacrée pour les Coréens. Une épreuve de quatre heures pour laquelle un minimum de condition physique est requis.

Pique-nique
Pique-nique

Fatigués mais fiers d’avoir conquis la montagne, le soir, nous résiderons dans l’un des plus beaux hôtels de Corée, où de nouveau une personnalité nous rejoindra pour une soirée d’échanges sur la vie à la campagne.

Mardi

Comme les Coréens, nous parcourrons la campagne à vélo pour rejoindre le village où nous déjeunerons avec le chef du village, des paysans et leurs enfants qui seront ravis de nous voir. Il faut dire que les visites d’occidentaux sont rares dans ces lieux reculés.

CAMPAGNE COREE

Vous découvrirez l’écologie réelle, un monde sans pétrole où le peuple vit comme à l’époque de nos grands-parents, quand les paysans étaient nombreux et vivaient en harmonie avec la nature. Ici, malgré une vie spartiate, les agriculteurs ne se suicident pas en nombre comme dans nos campagnes françaises…

Après notre déjeuner , nous irons visiter le colossal Palais de l’Amitié et son couloir long de trois cents mètres, retraçant l’histoire des relations internationales de la RPDC aux travers des nombreux présents offerts par les dignitaires étrangers.

Vous pourrez notamment admirer la voiture blindée offerte par Staline au président Kim Il-Sung durant la guerre de Corée, et les petits présents mesquins de François Mitterrand lors de sa venue en 1980.

STALIN

Enfin nous conclurons la journée par un excellent dîner dans un restaurant de la capitale.

Mercredi

Nous commencerons la journée par le fameux Musée de la Guerre et ses bronzes de 15 mètres de haut. Bâti en 2013, doté de nombreuses et immenses salles reconstituant les batailles, il permet d’appréhender la violence inouïe des Américains lors de cette guerre si méconnue, où plus de 10 % de la population a péri sous leurs bombes.

SORAL

Jimmy Carter, lors d’une visite en Corée, déclara que si l’on se place du point de vue nord-coréen, on ne peut que comprendre leurs ressentiments à l’égard de la ploutocratie américaine.

Après un déjeuner en plein air, dans un petit restaurant fréquenté par les personnels des bureaux adjacents, nous passerons l’après-midi dans l’Aqua-Boulevard local : toboggans géants, mur d’escalade, et partie de volley, vous vivrez un moment unique, au cœur de la société coréenne.

Le soir venant, nous dînerons à l’occidental (frites et nuggets) sur un bateau-mouche, en navigant la nuit tombante le long du fleuve Taedong éclairé par les lumières de la ville. C’est un restaurant à touristes coréens, précisons-le ! Il est toujours plein de vacanciers de bonne humeur, un authentique bon moment de sociologie.

BATEAU MOUCHE

Après un bowling ou un billard, nous conclurons ce séjour par un échange avec des sportifs locaux.

Jeudi

Départ pour le tout nouvel aéroport de Pyongyang et retour sur Pékin par le vol de 8h30. Avec les correspondances, vous serez de retour en France le vendredi matin au plus tard.

Corée du nord

 

Conditions commerciales et rappels importants

Ce voyage, qui est le premier du genre, est organisé DIRECTEMENT par l’agence d’État du tourisme coréen, le KISTC. Noko Redstar étant UNIQUEMENT le promoteur du voyage.

Ce sont donc leurs conditions commerciales qui s’appliquent !

Noko Redstar décline toutes responsabilités sur les voyages proposés par le KISTC.

Nous serons membres du voyage, mais au titre de guide rémunéré par le KISTC.

Le séjour du KISTC et leurs responsabilités démarrent à partir de la frontière coréenne.

Le règlement du séjour s’effectue directement auprès d’eux en Chine à la gare de Pékin le jour du départ et nécessairement en espèces.

Votre venue jusqu’en Chine est à vos frais et de votre responsabilité. Le billet de train Pékin-Dandong vous sera offert par le KISTC, et un accompagnateur coréen sera présent durant le voyage.

Le visa sera délivré par la délégation générale de République populaire Démocratique de Corée de France. Elle est basée à Paris où vous devrez venir retirer personnellement votre VISA muni de votre passeport.

L’autorisation vous sera communiquée, par le KISTC, 15 jours avant les dates de départ.

Si vous souhaitez partir, il faut donner à postuler avant le 30 juillet, pour le séjour du 17 au 24 août. Et avant le 7 août pour le séjour du 24 au 31 août.

Tarifs

Jamais par le passé, un groupe de touristes n’a été autorisé à s’immerger au cœur de la société coréenne. Cela n’était possible que pour des personnalités voyageant généralement seules ou en couple.

Jusqu’à ce jour, les repas étaient systématiquement pris dans des restaurants réservés aux Occidentaux. Ce séjour est véritablement une première mondiale.

Les rencontres avec les personnalités locales (sportifs, écrivains, architectes) sont une exclusivité, ils ne donnent jamais de conférence à des touristes. C’est là aussi une première mondiale pour des touristes.

Le séjour est facturé par le KISTC 2 500€ Il inclut le train à partir de Pékin et l’ensemble des frais du séjour en Corée (restaurations, hôtels, activités). Sur place, vous n’avez aucun frais supplémentaires à payer. C’est une prestation dite all inclusive à partir de Pékin.

Il est possible d’acheter des souvenirs sur place, les règlements s’effectuent en euros ou en dollars.

Si vous avez la moindre question, le KISTC vous répond sur le mail kistc@noko-redstar.com

Tags:
3 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *